Batterie de l'Auberderie
Batterie de Noisy-le-Roi
Batterie des Réservoirs
 

Ouvrages de la Forêt de Marly

Batterie des Réservoirs

Après la défaite française de 1871, l'Etat-Major français lance une grande campagne de fortification de Paris et de ses environs.

Un ensemble d'ouvrages fortifiés est notamment construit dans ce qui est aujourd'hui la Forêt Domaniale de Marly. Cet ensemble comprenait un fort et six batteries :

  • Fort du Trou d'Enfer
  • Batterie des Arches
  • Batterie des Réservoirs
  • Batterie de Marly-le-Roi
  • Batterie de Noisy-le-Roi
  • Batterie du Champ de Mars
  • Batterie de l'Auberderie

Les troupes d'artillerie de forteresse et leurs canons sont les premiers occupants de ces ouvrages qui ne connaitront jamais le feu. Pendant la Première Guerre Mondiale, le fort du Trou d'Enfer est un centre d'instruction pour les chars de combat qui font leurs débuts lors de ce conflit. Il sert également d'hopital militaire.

A partir de 1928, le fort du Trou d'Enfer et les batteries des Arches, de Marly-le-Roi et de Noisy-le-Roi servent de dépôts de munitions tout en servant de garnison à un bataillon de Chasseurs Cyclistes. En 1930, après le départ des Chasseurs, le Centre de Mobilisation du Génie n° 11 s'y installe. Une batterie du 401e Régiment de Défense Anti-Aérienne y prend ses quartiers.

Comme beaucoup d'installations militaires françaises, ces ouvrages sont utilisés par les Allemands pendant l'Occupation, ici des unités de la Luftwaffe, qui feront sauter les stocks de munitions juste avant la Libération de 1944. Les ouvrages sont occupés par des unités de l'Armée anglaise jusqu'à la fin de la Guerre.

Avant d'être définitivement démilitarisé en 1954, le fort du Trou d'Enfer sert de dépôt de munitions.

Les abris maçonnés de la Batterie des Réservoirs sont particuliérement bien conservés.
Les escaliers ( pas d'origine ) sur la droite conduisent vers ce qui était autrefois les plateformes de tir.
Vue de l'intérieur de l'un des trois abris de la batterie. Ils sont tous identiques.
La marque de la cheminée est encore bien visible ... avec les (hélas) inévitables tags heureusement peu présents dans cette batterie.

Afficher Histoire et Fortifications sur une carte plus grande
 
© www.mablehome.com - 2009